Temps d’Activités Périscolaires

Cours de dessin et de peinture.

DSC_4756
TAP dessin et peinture, école de Pléneuf Val-André.

 

Exemples d'activité :

Un exercice qui consiste à créer l’univers pictural d’un emballage.

Il faut suivre le code des couleurs, (le lait= blanc et bleu, etc)

Travailler la typographie, bien placer son texte.

Dessiner des personnages imaginaires, des fruits, des aliments.

Créer au besoin des effets, de la matière.

Réfléchir à la mise en page dans son ensemble.

Le premier exercice réunit sur une même feuille: une brique de lait, un pot de confiture et une boite de céréales. J’ai pré-dessiné ces boites.

Pour le deuxième exercice, l’enfant décide de faire ce qu’il veut des trois emballages neutres qui lui sont proposés: une bouteille-de shampoing? de jus de fruit? Un tube-de mayonnaise? de crème solaire?…

 

J’utilise cet exercice pour faire patienter les enfants pendant que la peinture sèche, ou pour occuper ceux qui terminent avant tout le monde.

Dans une boite à mouchoirs mes dessins photocopiés et découpés. L’enfant tire au sort un premier dessin qu’il va coller sur sa feuille. il donne libre court à son imagination pour raconter une histoire autour de celui-ci à l’aide de crayon à papier et de feutres.  Très vite un deuxième dessin tiré au sort pourra compléter ce nouvel univers. La tâche n’est pas si simple, pourtant les enfants adorent!

La peur, le dégoût, la fatigue, le doute, l’étonnement…

 

Apprendre à dessiner un visage, avec une expression et une coupe de cheveux personnalisée.

Je distribue la feuille N1 aux enfants qui doivent retrouver les expressions de chaque personnages.

On passe au dessin d’un visage, puis de plusieurs en essayant de varier les expressions. Pour que l’exercice ne soit pas trop découragent, les feuilles sont pré-dessinées (contour du visage ou cheveux) histoire d’avoir quelques repères.

Mais à la toute fin ils devront dessiner un visage avec cheveux et une expression de leur choix sans plus aucuns repères.

 

Un peu de pâte à modeler et quelques emportes pièces seront la base.

L’enfant à l’aide de la mine d’un crayon de bois ou celle d’un stylo bille « grave » le dessin dans la pâte à modeler aplatie.

On trempe la pâte gravée dans la peinture puis on l’applique sur le papier.

Les parties creusées ne laisseront pas d’empreintes et gardent le papier blanc.

Chaque forme sera réutilisable à souhait.

 

 

Il pleut en ce moment? Illustrons le! La pluie, l’humidité, l’eau, un vrai sujet.

1ère étape: le fond, à l’encre et à l’eau projetée et soufflée avec l’aide d’une paille sur du papier.

2ième étape: le personnage est dessiné au crayon cire sur une autre feuille. Il est représenté avec un parapluie. le remplissage en couleur du dessin se fait avec des pinceaux et de l’encre. Le trait à la cire permet d’éviter les débordements et les mélanges. On découpe la silhouette et on la colle sur le fond sec.

Les animaux et les monstres. C’est un sujet qui fait l’unanimité. Mais attention à bien représenter les textures comme les poils, les plumes, les écailles…

Je propose une dizaine de gabarits différents aux enfants. Ils reproduisent le dessin du découpage sur le pli de la carte. Découpent et déplient la carte. Avec un peu d’imagination, quelques feutres et des crayons de couleurs je les aide a créer un animal ou un personnage imaginaire.

On commence par un beau dégradé avec trois couleurs de gouaches (blanc jaune et rouge)

Quand le fond est sec, au feutre, ou à l’encre, on rajoute les arbres et les animaux en suivant les exemples que j’ai dessiné.